El Dorado 21 ans par P-O Coté

par Pierre-Olivier Coté

Et voilà le fameux El dorado 21 ans! Comme je l’ai voulu longtemps celui-là, je me souviens d’avoir accumulé les cartes-cadeaux de la SAQ pour cette bouteille, que de bonheur lorsque je l’ai acheté et encore plus lorsque j’y ai goûté! Considéré par plusieurs comme l’un des meilleurs rhums au monde et souvent dans le top 10, il est certainement un incontournable à gouter au moins une fois dans une vie.

eldorado21Le El Dorado 21 ans, comme ces 2 plus jeunes frères (voir évaluation du 12 ans et 15 ans), est un mélange unique de rhums. Ceux-ci sont vieillit entre 21 ans et 25 ans en baril de chêne. Ces rhums proviennent de 3 distilleries : Enmore, Versailles et Albion. Il est embouteillé à 40% d’alcool pour certains marchés comme l’Amérique du Nord. Par contre, il est à noter que dans d’autres marchés il est embouteillé à 43% alc./vol. Il est présenté dans la même bouteille que le 12 ans et le 15 ans mais aux couleurs différentes. Personnellement, même si j’aime bien la présentation des 2 autres, j’aurais aimé qu’elle soit différente pour celui-ci étant donné la différence de prix mais ceci n’est qu’un détail qui ne changera pas l’excellent liquide qu’on y retrouve!

Au nez il est très intéressant et complexe, on y perçoit en premier lieu des arômes de mélasse et de caramel avec une légère odeur de pain d’épice. La présence d’alcool est pratiquement imperceptible tellement le bouquet est diversifié. Ensuite, zeste d’orange, cacao et vanille pour finir avec des amandes, raisins et abricots! Wow! Plus, je passe de temps à le sentir plus j’y découvre des arômes. (Quoi que cela peut-être dû aux vapeurs d’alcool qui me montent à la tête aussi!)

En bouche, plus sec, plus puissant et moins doux que le nez nous l’annonçait. L’alcool qu’on ne percevait pas au nez y est bien en bouche. Sucre brun et cannelle avec présence de chêne pour commencer suivi de tabac et café. Par la suite, légèrement fumé, plus fruité et sucré avec des raisins, prunes, cassonade ainsi qu’une subtile note d’anis. La finale est longue et en douceur, on reste en bouche avec le gout des raisins et de la cassonade, très plaisant! Autant complexe qu’en bouche qu’au nez.

Opinion finale : il n’y a aucun doute que le El Dorado 21 ans est un rhum bien spécial. Très complexe et bien balancé il a tout ce qu’un rhum doit avoir selon moi pour être excellent. Très bien fait, El Dorado frappe fort avec celui-là. Par contre il n’est pas donné, à 100$ la bouteille il y a beaucoup d’autres rhums qui sont tout aussi excellent à des prix plus bas. À la drôle de question « est-il 65$ meilleur que le 12 ans » je réponds non! À l’autre question « est-il meilleur? » je réponds oui sans hésiter. Si vous en avez les moyens et que vous avez déjà gouté quelques rhums je vous le conseille fortement. Tout amateur de rhum se doit d’y gouter un jour ou l’autre. Mais dans le cas contraire, vous allez être tout aussi heureux à partager le 12 ans en bonne compagnie. Au final, l’important c’est d’en profitez et de prendre le temps de savourer le travail ainsi que la patience qui a été nécessaire pour que ces rhums arrivent des distilleries jusque dans votre verre après toutes ces années. 😉 Cheers!!!!!

Par P.-O. Côté, collaborateur de Saguenay, Québec

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.