Ironworks Amber & Ironworks Bluenose

par Yan Aubé

Il ya quelques semaines, je vous ai partagé une photo de deux bouteilles que j’ai reçues en cadeau de la distillerie Ironworks en Nouvelle-Écosse. Et tel que promis, voici une brève description de la distillerie ainsi que l’évaluation des deux rhums que j’ai eu la chance de déguster.

La distillerie Ironworks à vu le jour en 2009 dans le site historique de Lunenburg en Nouvelle Écosse. Afin de trouver un nom à la distillerie, les créateurs ont été inspirés par l’édifice dans lequel ils se sont établies qui, dans les années 1900, produisait des travaux de fer pour les différents bateaux de guerre.  ironworks Ce commerce mettait tellement d’effort et d’amour dans son travail que la distillerie a décidé de rendre hommage à ces ouvriers et a prit le nom d’Ironworks.

La distillerie est jeune et surtout dynamique. J’ai eu la chance de parler à plusieurs personnes de cette distillerie et d’entendre leur histoire incroyable. Lorsque l’on parle à Madame MacKay, l’une des propriétaires et distillatrice, ou voir même M. Guevremont, nous pouvons sentir la passion qui les animent et qui les transportent au travail à tous les matins. On peut sentir l’énorme fierté qu’ils ont face à leurs produits et ce avec raison. De plus, cette fierté n’est pas seulement pour leurs produits mais aussi pour l’industrie. Madame MacKay a été d’une écoute incroyable face à mon projet et a su m’apporter de merveilleux conseils.

Au niveau de leurs produits, cette distillerie a une très belle variété ! Tout d’abord, Ironworks produit l’alcool de base de toute bonne distillerie, une Vodka ! Elle produit aussi une eau de vie à la poire qui, selon tous les commentaires, est tout simplement incroyable. Dans leur gamme de produits, nous retrouvons quelques liqueurs de canneberges ainsi qu’aux bleuets mais nous trouvons également de merveilleux rhums et ce, au grand bonheur de passionnés comme moi. En effet, Ironworks produit un rhum blanc, un rhum ambré, un rhum très foncé (le Bluenose) et ils ont tout récemment annoncé l’embouteillage de leur rhum ambré 5 ans. ironworks2 Pour ma part, j’ai eu la chance de recevoir l’ambré et le Bluenose. Tout d’abord, le rhum d’Ironworks est construit avec de la mélasse des caraïbes que la compagnie Crosby importe. Il s’agit donc d’une mélasse riche et très foncé. Pour ce qui est d’Ironworks Amber Rum, il s’agit purement d’un rhum inspiré des traditions espagnoles. Lorsque nous nous versons un verre, nous avons cette odeur d’un rhum cubain ou voir même républicain. Nous avons de belle note de caramel, de petits fruits et d’un peu de vanille. C’est très agréable au nez ! En bouche, c’est tout aussi agréable ! Un début assez chaud mais ‘’smooth’’  avec des notes de douces épices, de belles notes d’agrumes aussi et bien sur le petit gout caramel/vanille qui fait son apparition et ce, grâce à son passage en fût de chêne pour quelques mois. La finale garde les notes d’agrumes mais cette fois-ci je les trouve un peu plus relevées et elles semblent accompagnées d’un peu de cannelle et encore cette douce vanille ! Bref, un très bon produit qui peut facilement se boire sur la glace mais qui est très bien accueillit dans un cocktail. Si je devais lui donner une note, j’irais avec un 84% !

Le deuxième, l’Ironworks Bluenose Rum est sans aucun doute un coup de cœur pour moi. Tout d’abord, je tiens à souligner que ce rhum à gagner cinq fois le prix du Wolrd Best Dark Rum et disons que je ne tenterai pas de lui enlever ce titre. Oh que non ! Ce rhum, construit dans les traditions anglaises est très foncé ! D’un noir qui dance sur des reflets rouges et cuivres. J’ai hâte d’ouvrir la bouteille et dès le retrait du petit bouchon synthétique, c’est une odeur incroyable de fruits rouges qui me monte au nez. J’ai sérieusement eu l’impression de sentir un vin fortifié ici. Ensuite, c’est un très petit soupçon d’épices qui fait son apparition dans un mélange de caramel. En bouche, c’est tout simplement un charme. Si vous aimez les rhums comme Gosling Family Reserve, vous allez avoir un coup de foudre pour celui-ci. C’est effectivement un gout de petits raisins secs ainsi que d’autres fruits comme les figues, le tout accompagné d’un gout riche de noisettes ainsi que de certaines notes très boisés. La finale nous garde un très bon gout dans la bouche et bien sur, la vanille se fait tout aussi présente dans celui-ci. C’est sans aucune hésitations que je dis que ce rhum fait effectivement partie de mon top 10. Je lui donnerais facilement une note de 92% et ce, en me gardant une petite gène !

C’est dommage que ces distilleries qui sont si proche, mais loin en même temps, ne soient pas présentes sur nos tablettes puisqu’ils s’agiraient de très bons vendeurs. Mais soyez patient ! La communauté de Québec Rhum regarde présentement pour organiser une belle dégustation des rhums de chez nous. Ces rhums qui ne sont pas disponibles sur nos tablettes mais qui méritent de faire partie de nos connaissances et de notre passion.

Cheers les confrères de Québec Rhum,

Par Yan Aubé, Collaborateur de Québec Rhum, Gatineau, Québec

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.