Évaluation du rhum Dictador Café (100 months)

par Rédaction

Dictador est produit en Colombie sur la côte des Caraïbes à Cartagena de Indias City. Plutôt que d’être produit à partir de mélasse, le rhum est produit à partir de miel vierge de canne à sucre. Il est intéressant de noter que le choix de la distillerie pour utiliser le miel de canne à sucre plutôt que la mélasse repose sur une particularité de la politique du gouvernement colombien. Il semble que le pays ait exigé que les automobiles en Colombie utilisent un certain pourcentage de biocarburants en conjonction avec l’essence comme source de carburant. Comme la mélasse est la source de biocarburants la plus facilement disponible, presque toutes les mélasses produites en Colombie sont destinées à la production de biocarburants. Cela signifie que les gens de Dictador Rum ont peu d’options que de produire et d’utiliser leur propre miel de canne à sucre pour la production de rhum.

Récemment, Dictador a publié ce qu’ils appellent leur série de 100 mois qui comprend quatre nouveaux rhums tous âgés de 100 mois. Contrairement au plus grand Dictador Solero Aged Rums, la série de 100 mois est conçue pour être utilisée à la fois comme des rhums d’entrée de gamme et des spiritueux de cocktail.

Le Dictador Cafe 100 Month Aged Rum a été créé pour les amateurs de rhum et de café. C`est un rhum qui a vieilli (pendant 100 mois) dans des barils de chêne ex-bourbon. À maturité, le rhum a été filtré à travers le produit agricole le plus connu de la Colombie, des grains de café arabica 100% purs.

Le rhum aromatisé final a ensuite été mis en bouteille à 40% d’alcool par volume.

La bouteille

Nous avons une belle bouteille claire avec une touche agréable avec le graphique du Condor des Andes, l’oiseau national de Colombie qui est représenté sur le long col de la bouteille. Une entreprise qui se montre fier de son héritage est toujours la bienvenue.

Au nez

Évidement, forte présence de café qui ne plaira surement pas à tous mais pour les amateur de café (comme moi) vous allez aimer.

En bouche

Nous avons des touches de café et de miel bien sûr mais aussi de caramel, de vanille, cannelle, noix de muscade et clous de girofle, avec en finale une touche d’amertume dû au café.

Par Stéphane Beaudoin,

 

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.