Évaluation Plantation St-Lucia 2004

par Pierre-Olivier Coté

Le rhum Plantation St-Lucia 2004 est le tout dernier de la gamme des ‘’Millésimes’’ de Plantation. Il est le fruit d’une collaboration entre Feu Laurie Barnard, alors président de Ste Lucia Distillers (qui produit entre-autre les Chairman’s Reserve, 1931 et l’Admiral Rodney) et bien sûr Alexandre Gabriel, maître de chai de la Maison Ferrand. C’est en 2003 que M. Barnard lança un défi à M. Gabriel : produire «le meilleur rhum de la gamme Plantation». Suite à une première distillation en 2003, les 2 hommes discutèrent longuement de l’assemblage à faire avec les rhums provenant des différents alambics de la distillerie. Alexandre Gabriel préférait les rhums provenant de l’alambic John Dore (Pot Still) qui sont plus riches et complexes tandis que M. Barnard préférait ceux de l’alambic Vendôme (Pot Still) qui sont plus épicés. Ils décidèrent par la suite d’un commun accord d’en faire un assemblage à 80% de l’alambic John Dore, 15% du Vendôme et de 5% provenant d’une colonne de distillation.

Le Plantation St-Lucia 2004 est fait à partir de mélasse qui est fermentée de 4 à 5 jours et a été distillé en 2004 dans les alambics mentionnés plus haut. Les rhums qui font partie de son assemblage sont ensuite vieilli pendant 10 ans en fût de bourbon d’environ 200 litres à Sainte Lucie. Ils sont par la suite envoyés en France où ils sont assemblés et subissent leur deuxième vieillissement dans les Chais de la Maison Ferrand pour une durée de 18 mois dans des fûts 240 et 450 litres de cognac. Il est à noter que l’assemblage pour le millésime 2004 est différent de celui de 2003 : il est maintenant 100% pot still avec une proportion de 80% John Dore et 20% Vendôme. Par la suite il subit une lente dilution en utilisant la «méthode des petites eaux», qui est propre au cognac, et il est embouteillé à 43% alc./vol. Maintenant, voyons voir (ou boire) si Messieurs Barnard et Gabriel ont réussi leur défi!

Au nez : Nous avons ici un rhum avec beaucoup de corps, un peu plus corsé que le reste de la gamme. Nous avons pour commencer un côté assez âcre accompagné de notes très prononcées de banane mûre. C’est très parfumé, on y retrouve aussi un côté plus aigre-doux avec de légères notes d’hydrocarbures et de clou de girofle. Par la suite, il y a un côté un peu plus herbacé qui nous amène en douceur sur des notes plus fruitées avec la pomme, la pêche et des amandes. Assez complexe comme nez!

En Bouche : Nous avons une belle attaque qui laisse place au côté aigre-doux que nous avions au nez. On y retrouve aussi des traces de caramel salé avec la pomme qui est très présente. La finale est longue avec des notes plus fumées de chêne et de cuir mais le tout délivré avec un léger sucre. Très complexe et très atypique pour un rhum de chez Plantation! Aussi, vous verrez le nez s’adoucir après quelques gorgées.

Opinion finale : Nous avons ici un excellent rhum de chez Plantation. On y retrouve bien entendu les marqueurs propres à la marque mais aussi très bien les origines de ce rhum. Est-ce finalement le meilleur de gamme régulière des millésimes? Eh bien, c’est difficile à dire, selon moi il y est presque! Bien sûr cela n’est qu’une question de goûts personnels, mon préféré reste le Guyana, mais je dois dire que celui-ci s’y rapproche énormément. Laurie Barnard n’aura malheureusement pas eu la chance de constater cette réussite car il décéda en 2012. Le Plantation St Lucia 2004 est vraiment un rhum unique et différent qui en plus, se vend à un prix très raisonnable pour un rhum d’une telle qualité. Je ne crois pas qu’il plaira d’emblée à tous par contre, surtout pour quelqu’un qui commence son exploration dans le merveilleux monde du rhum, mais je crois que ce serait une erreur de ne pas l’essayer! Plantation réussi encore une fois à nous surprendre avec un autre excellent produit.

Cheers!!!!

Par P.-O. Côté, Québec Rhum

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.