Évaluation – JM Millésime 2003

par Rédaction
JM sont les initiales de Jean-Marie Martin, un Pyrénéen qui acheta en 1845, aux soeurs Préville, filles d’Antoine Leroux de Préville, l’une des plus anciennes raffineries de sucre de canne de Martinique (1790), sise à Macouba, dans le but d’élaborer du rhum. Très rapidement, les fût marqués JM, expédiés en métropole, devinrent une référence qui fut perpétuée après le rachat de la distillerie par Gustave Crassous de Médeuil en 1914. Désormais au sein du Groupe Bernard Hayot, la marque séduit toujours les amateurs les plus exigeants.
Commentaire de la cuvée 2003 de JM (rhum de Martinique) :

Fruits jaunes confits, caramel blond, curry et enfin poivre gris s’échelonnent au nez après aération.
En bouche, les épices fines, plus indiennes que moyen-orientales gomment rapidement les arômes de fruits (plantain, amandes) dans un comportement d’une extrême finesse grâce notamment à une sensation aérienne.

La finale, particulièrement longue, tire sur quelques accents classiques de cire, la puissance aura été contenue tout au long de la dégustation.

Ce rhum, issu d’un exceptionnel millésime, est à savourer seul ou avec un cigare du même rang.

Chocolat ? Les pistoles du cru Équateur de Cacao Barry

Par Guénaël Revel, Collaborateur spécial de Québec Rhum (Monsieur Bulles)

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.