Évaluation – A-1710 La Perle Brute Canne de M. Paul Octave Millésime 2017 – 66 degrés

par Maxime Fortier

Petit bijou que nous avions eu la chance de goûter (et de rapporter!) en avril 2018 lors de notre passage au Rhum Fest Paris. Ce rhum n’avait pas passé inaperçu puisque nous l’avions sélectionnés unanimement dans nos coups de coeur de l’événement avec les amis Baptiste et P-O.  Me re-voici donc avec une évaluation complète de celui-ci suite à notre visite récente de la micro-distillerie A-1710.

Fondé en 2016 par M. Yves Assier de Pompignan et son équipe, la distillerie A-1710 est au coeur de l’Habitation du Simon (Le François) au sud de la côte Atlantique de la Martinique. La distillerie produit exclusivement du rhum agricole qui n’entre dans les critères de l’AOC Martinique. Leur production se fait tout au long de l’année et non de février à juin comme les autres distilleries de l’île. Les visites sont donc acceptées et même encouragées toute l’année, ils proposent même des hébergements assez sympathique avec piscine et accommodements sur le domaine pour le « spiritourisme » et vous pourrez participer à la production, c’est assez intéressant.

C_nH-nGXgAArK25

Cette cuvée non-réduite de 2017 provient d’une seule parcelle qui se situe à quelques kilomètres de la distillerie au Saint-Esprit qui a été cultivée par M. Paul Octave avec des cannes de plusieurs variétés (canne noire, jaune et la Pen Epi Lèt). La cueillette s’est fait à la main comme toutes leurs cuvées de rhums blancs agricoles d’ailleurs et le broyage se fait par la suite au petit moulin sur place afin d’en extraire le jus de canne. La fermentation de ce rhum a duré 5 jours en cuve à température contrôlée suivi d’une double distillation en alambic charentais en cuivre nommé « La belle Aline »  qui est adossée à une petite colonne à 7 plateaux. L’embouteillage des 2 286 bouteilles de cette cuvée spéciale en l’honneur de M. Paul Octave s’est fait également à la main sur place.

Il est de couleur blanc avec une petite teinte couleur olive.

Au nez, nous avons de belles odeurs de jus de canne frais, une puissance bien présente  avec de légères notes poivrées. J’ai constaté le travail de broyage à la distillerie et le jus de canne est d’une grande qualité puisqu’il n’y a pas d’herbes ni d’éléments non-désirés dû à la récolte à la main et à l’étape de filtration du jus de canne. Justement, je vous partage le lien de notre vidéo afin de voir le processus par vous même. Juste ici. 

a1710-rhum-producteur-05

En bouche, c’est sur les notes de jus de canne, plutôt en douceur rien d’agressant même avec ces 66 dégrées d’alcool par volume. Le côté végétal est bien présent, la bagasse (le résidus du broyage de la canne à sucre) et des notes de poivre à la toute fin sur la langue. À mon avis, ce n’est pas du tout un rhum pour faire des Ti-Punch ou des cocktails, je le suggère vraiment en dégustation pure comme une eau de vie. Vous l’apprécierez à son meilleur de cette façon !!

La finale est longue et vraiment particulière même dans l’univers des rhums agricoles.

Par Maxime Fortier,

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.