Évaluation – Plantation Single Cask 2018 Barbados 2007 Finition en Cognac Ferrand

par Maxime Fortier

Je revisite le Plantation Barbados 2007 sorti à l’automne 2018 au Québec. Il fait parti des « Single Cask » 2018 qui sont en fait des éditions limitées qu’on pourrait qualifier de « haut de gamme » mis en marché par Plantation Rum / Maison Ferrand depuis 2017. Chaque expression présente un vieillissement unique et chaque bouteille est numérotée. Seulement quelques fûts de ces rhums sont embouteillés chaque année, faisant de ces « Single Cask » de véritables pièces de collection. La distribution de ces éditions dans le monde ajoute aussi une certaine rareté au niveau de la disponibilité de ces rhums selon votre situation géographique! Saluons la disponibilité toujours très intéressante chez nous au Québec de ces embouteillages et il ne faut pas le prendre pour acquis surtout avec la popularité grandissante de la marque et de ses embouteillages.

Il s’agit d’un rhum fait à partir de mélasse fermentée sur une période de 3 jours qui a été distillé en alambic de type Double Pot Still (double retort) en 2007 chez Mount Gilboa en Barbade. Pour le vieillissement, il se fait en 2 temps (double vieillissement dans son pays d’origine et à Cognac ensuite) comme tout les rhums Plantation mais pour la majorité de ces « Single Cask » ce sera également une finition. Dans un 1er temps, il a vieilli en Barbade pendant 10 ans en ex-fûts de Bourbon pour ensuite séjourné pendant 6 mois de plus en ex-fût de Cognac Ferrand en France. Il a subit une finition de 6 mois également en ex-fût de Cognac Borderies. Il n’a subit aucune dilution d’eau ni aucun ajout de sucre. Il est embouteillé à 58,5% d’alcool par volume. Je trouve vraiment intéressant la transparence sur les étiquettes des bouteilles de ces éditions qui nous disent tout sur le processus de fabrication de chacun des rhums.

Il a une couleur dorée sur l’orangé!

Au nez, il est riche on le sens rapidement! Il est vif et puissant sur les notes de fruits exotiques gourmands et de douces odeurs de bois grillé et de noisettes humides. Il est élégant, on reconnait la signature de la Barbade.

En bouche, la puissance est bien réelle et cela nous apporte une belle chaleur qui est réconfortante. Il est costaud au premières goûtes je dois l’admettre. Prenez votre temps, laissez le s’aérer un peu. Il est complexe sur le bois grillé, le caramel, les épices douces (j’ai aussi une perception de l’apport de la finition en ex-fût de Cognac qui me plaît drôlement) et il possède une belle rondeur en bouche une fois que je l’ai bien mélangé avec ma salive.

La finale est longue et bien aromatique sur les épices douces, le caramel, la vanille et les noisettes. La finale m’a semblé un peu sèche mais l’ensemble de la dégustation m’a vraiment plu, je dit bien m’a plu car ma bouteille prendra la chemin de la récupération dans les prochaines minutes. Une bonne dose de « watts » qui dissimule un rhum avec un beau bouquet d’arômes à découvrir 🙂

Il a été disponible jadis en SAQ et il se vendait à 157,25$ et oui il n’était pas donné !!
Santé !

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.