Accueil Évaluations Évaluation – William Hinton 3 ans

Évaluation – William Hinton 3 ans

par Maxime Fortier

Madère est la principale île de l’archipel de Madère, une région autonome du Portugal située au sud-ouest. Le 1er moulin à sucre recensé à Madère date de 1452. 13 autres sucreries ont suivi jusqu’en 1496 et le premier rhum agricole semble avoir coulé en 1649. Il était au départ distillé dans des alambics traditionnels Portugais, qui ont été remplacés par la suite par des alambics importés de Cognac, puis par des colonnes. Il s’agit de l’une des 5 régions à produire un  »rhum agricole » sous appellation avec la Martinique, la Guadeloupe, la Guyane et la Réunion. La grande différence avec les Antilles réside dans le climat beaucoup plus doux sur l’Île de Madère.

On compte aujourd’hui 4 distilleries sur l’île. La principale s’appelle Engenhos Do Norte (4). Etablie en 1927, elle produit une large gamme de rhums allant du blanc au vieux, et notamment les rhums Branca et 970. Les Engenhos da Calheta (2) ont également une production importante, mais davantage réservée au marché local et à la poncha.

La compagnie de L’Engenho Novo (1) est arrivée sur le marché Français en 2017. C’est la distillerie de l’ancienne usine d’Hinton qui a repris du service et qui propose une gamme de rhums vieux « William Hinton » ayant bénéficié de finitions variées (Porto, Madère, Sherry, Whisky, Brandy…). La plus petite structure est une distillerie familiale qui produit le rhum O Reizinho (3). Et Adel Fernandez (5).

Voici une petite carte sympa que j’ai trouvé sur le site Rumporter lors de mes recherches. Merci également à Rhum Attitude pour les informations utiles. J’adore me renseigner sur les pays producteurs de rhums et leurs particularités sur leur site toujours extrêmement complet.

William Hinton a été un véritable géant du sucre à une certaine époque. Cette usine, la dernière de l’île, a fermé en 1986 et depuis la culture de la canne à sucre est uniquement dédiée au rhum et au miel de canne. C’est en 2006 que l’Engenho Novo da Madeira a récupéré et relancé la petite colonne de distillation en cuivre d’origine. La jeune distillerie a d’abord produit des rhums agricoles sous son propre nom, avant de ressusciter celui de William Hinton. La fermentation du jus de canne est d’une durée de 24 heures et le vesou est principalement distillé dans une petite colonne en cuivre mais également dans un petit alambic Pot Still pour enrichir ses distillats. La gamme William Hinton se compose actuellement de 7 rhums dont 1 rhum blanc exceptionnel, un rhum de 6 ans et 5 finitions spéciales d’une durée de 9 mois environ ayant pour base le 6 ans (Whisky, Cognac, Oloroso, etc).

Ce William Hinton 3 ans est un rhum agricole. Il a vieilli en fûts de chêne français ayant contenu du vin rouge pendant au moins 3 ans. Il est embouteillé à 40% d’alcool par volume dans une bouteille de forme classique.

Il a une couleur assez timide sur le jaunâtre

Au nez, j’ai un peu de végétal, de la vanille, il me semble vif, un peu salin avec l’aération et le bois léger

En bouche, il est doux, onctueux et frais, vif oui sur une belle puissance sur les notes végétales, les fruits secs

La finale est courte et sèche, un peu grasse et saline. Je suis content de l’avoir goûté, c’est mon 2e rhum de Madère après le Branca Seleçao que j’avais bien aimé !! Ça me donne une idée du travail de l’endroit malgré que le William Hinton est encore jeune mais tout de même 3 ans minimum. Ce rhum est destiné aux cocktails à ce que j’ai vu sur le site du producteur. Pour moi, il reste intéressant et une découverte sympa, un 2e agricole de Madère en SAQ ça serait top non ?!!

Cheeers les pirates !!!

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.