Accueil Évaluations Évaluation – 1931 2e Édition (Couleur violette)

Évaluation – 1931 2e Édition (Couleur violette)

par Maxime Fortier

Sainte-Lucie est une île située dans les petites Antilles, elle fait partie de l’arc des « Îles du Vent ». Elle est au Sud de la Martinique et au Nord-Est de la Barbade. Plusieurs distilleries étaient présentes sur l’île, mais suite à la baisse des cours du sucre juste après la seconde guerre mondiale, leur nombre a considérablement chuté. Les trois principales d’entre elles ont fini par fusionner en 1972 afin de créer  »St Lucia Distillers Limited » qui est aujourd’hui la seule distillerie de l’île.  »St Lucia Distillers Limited » a été crée à l’origine en 1931 par Denis Barnard à Roseau Bay, Sainte-Lucie. Spiribam, la division spiritueux du Groupe Bernard Hayot (GBH) est depuis 2016, au contrôle de cette distillerie tout comme celles des marques Clément et JM de la Martinique.

La mélasse utilisée pour la majorité de leurs rhums provient de la Guyane, puisque l’île n’en produit plus suffisamment pour leur utilisation. Ils produisent aussi des rhums pur jus avec la canne à sucre locale mais en très petite quantité et aucuns d’eux n’est commercialisés à l’international mais il entre dans l’assemblage de certains rhums comme le 1931 (4e édition). Elle possède 2 cuves de 50 000 litres pour l’étape de fermentation. La fermentation typique de la mélasse dure environ 24 à 36 heures, avec une courte période de repos de plusieurs heures par la suite. Elle possède 4 alambics uniques pour fabriquer ses rhums; John Dore 1 (un petit Pot Still d’une capacité de 100 gallons), John Dore 2 (un gros Pot Still d’une capacité de 1 319 gallons), un alambic hybride avec un Pot et un col de colonne couramment appelé Vendôme d’une capacité de 300 gallons et finalement le McMillan Coffey Still à 2 colonnes et 45 plateaux. La distillerie produit plus de 25 rhums ou assemblages de rhums différents à l’aide de 8 distillats produits par leurs alambics. Le portefeuille de produit regroupe les marques 1931, Amiral Rodney, Chairman’s, Bounty, Élement. (Source;  Cocktail Wonk)

Revenons au rhum que je vais vous parler aujourd’hui, le 1931 (2e Édition – l’étiquette de couleur violette). Cette 2e édition est un assemblage de rhum distillés en colonne Coffey Still et en Pot Still des années 2004, 2005 et 2006. Je viens de lire qu’il est de 50-50% pour la proportion de Coffey Still et de Pot Still !!! Le vieillissement est fait en ex-fûts de Bourbon et de Porto. Après l’assemblage, un affinage supplémentaire de 3 mois en ex-fûts de Bourbon a permis d’harmoniser le tout. Il a été embouteillé à 43% d’alcool par volume dans une bouteille d’une forme intéressante large et mince avec des courbes et une étiquette de couleur violette, comme sur la photo ci-haut. (La SAQ indiquait pourtant 44% avec un collant sur ma bouteille, je ne sais pas si des tests ont été effectués et le bon % serait plutôt de 44%, je suis prêt à le croire en effet.)

Il est de couleur ambré caramel, un peu foncé rougeâtre tout de même.

Le nez est odorant sur les fruits exotiques, les raisins secs, la vanille et le bois, il me semble assez doux et le nez est bien plaisant et une puissance relative témoignant de l’assemblage avec des rhums issus de la distillation en Pot Still! Avec l’aération, le tout devient pâtissier ! Du jolie 😉

En bouche, il est doux et onctueux, il colle au palais et j’ai des saveurs de caramel fondu, de noisettes grillées, de vanille, du bois fondu et de beaux fruits. Une belle présence, bien équilibré et vraiment top!

La finale est longue et sèche sur le bois grillé, le caramel, le chocolat et quelques notes de torréfaction, un peu de café dis-je. Je viens de tomber en amour, il est délicieux et envoûtant !!! Content de l’avoir laissé dans mon bar car aucunement certain que j’aurais su à l’époque en profiter pleinement comme aujourd’hui. Faut le reconnaître, notre palai évolue et faut prendre le temps de bien connaître nos repères. C’est un peu comme dit l’adage, vaut mieux apprendre à marcher avant d’apprendre à courir. Je me suis procuré cette bouteille en SAQ au prix d’environ 115$ mais je ne me souviens pas trop honnêtement, ça fait vraiment longtemps !

Pour la postérité et aider à me souvenir dans 10 ans, ma bouteille est de la batch #2, #9786 embouteillée le 23 juillet 2012.
Santé !!

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.