Accueil Évaluations Évaluation – Pusser’s Bristish Navy (Blue Label)

Évaluation – Pusser’s Bristish Navy (Blue Label)

par Maxime Fortier

Pusser’s Bristish Navy est un rhum de style Royal Navy inspiré de la dernière recette de mélange de l’Amirauté utilisée lorsque la Royal Navy a interrompu sa ration quotidienne le 31 juillet 1970 qu’on appelle le  »Black Tot Day ». En 1979, Charles Tobias obtient les droits sur la recette de la Royal Navy et décide de fonder la marque Pusser’s à Tortola, dans les Îles Vierges Britanniques.

Le Pusser’s Bristish Navy serait un assemblage de rhums de la Guyane et de Trinidad. On indique que le mélange serait effectué à la Barbade sur la bouteille. La majorité de l’assemblage provient de la Guyane mais nous n’en avons pas la proportion mais celui-ci est distillé en alambics en bois double Port Mourant. C’est en grande partie sur ce fait que repose l’histoire qu’on nous communique sur le rhum. Aucune information n’est communiqué sur le rhum de Trinidad utilisé mais selon certaines lectures il semble y en avoir mais je ne suis pas certain à 100% non plus. Après sa distillation, il est vieilli pendant au moins 3 ans dans des fûts de chêne ex-bourbon qui ont été précédemment chauffés / carbonisés. Il est embouteillé à 42% d’alcool par volume contrairement au Gunpowder Proof qui est embouteillé à 54,5%, le degré auquel les marins buvait leur ration quotidienne à l’époque. Le Pusser’s Bristish Navy est le rhum d’entrée de gamme de la marque.

Il est de couleur ambré.

Au nez, il est doux et invitant quoi qu’il me semble un peu rond et pâtissier comparativement à d’autres rhums de ce style. J’ai des arômes de mélasse, de cassonade, de caramel, des fruits secs, de raisins, d’agrumes et un peu de bois.

En bouche, il est doux, assez équilibré et tout de même très sympa malgré sa rondeur de plus en plus évidente (malgré le fait qu’on nous mentionne qu’aucun sucre n’y est ajouté). Il possède une belle texture, ni trop grasse, ni trop lisse. J’ai des saveurs de caramel, de toffee, d’épices (cannelle, poivre) et ça me semble avoir un peu de sucre résiduel style cassonade brûlée et la présence de la torréfaction des fûts mais ça reste très doux je le rappelle.

La finale est moyennement longue sur les notes de la bouche. Un rhum sympa, assez doux qui se boit bien mais bon rien à se prendre la tête non plus! J’ai préféré le Gunpowder Proof et de loin même s’il n’est pas méchant mais plus destiné à des cocktails pour ma part. Il a été vendu à une époque à 45$ en SAQ (représenté à cette époque par Les Vins Horizon) et je viens de voir que la LCBO le vend encore à ce jour au prix de 40,25$

Bonne découverte les pirates !

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.