Accueil Évaluations Évaluation – Equiano Original Rum Batch #1

Évaluation – Equiano Original Rum Batch #1

par Maxime Fortier

J’avais entendu pas mal parlé en bien de ce rhum depuis sa sortie, bon je me suis laissé tenté quand j’ai su qu’un ami allait passer ces vacances dans l’ouest du pays. Voilà enfin l’occasion de le goûter me dis-je !! Nous y voilà donc !! 🙂

D’abord, le nom Equiano provient de Monsieur Olaudah Equiano (1745-1797) un jeune Africain qui fût kidnappé et vendu comme esclave qui a changé le monde en défendant ce en quoi il croyait – l’égalité.  Celui-ci a en effet racheté sa liberté en 1766 à force de travail dans le commerce du rhum et une fois libre au Royaume-Uni, il est devenu écrivain, entrepreneur et combattant de la liberté nigériane. Equiano est un rhum de mélasse mis en marché par Ian Burrel aussi connu comme The Global Rum Ambassador que nous avons eu l’opportunité de croiser lors de salons, il y a quelques années. Un grand homme très sympa et toujours souriant. Celui-ci visite pas mal de salons de rhum par le monde par ces occupations et rôles diverses, il est  très présent dans l’industrie puisqu’il est aussi l’organisateur du London Rum Fest!

Equiano est le premier rhum africain et caribéen au monde (tout comme Ian en fait ce sont ces origines qui ont donné l’idée de créé ce type rhum avec ces associés). En fait c’est un blend de la Barbade (Foursquare) et de l’île Maurice (Gray’s – New Groove). Le rhum issus de la distillerie Gray’s a été vieilli pendant 10 ans dans des fûts de Limousin Français et des fûts ayant contenu du Cognac. Le rhum issus de la distillerie Foursquare a été distillé autant en colonne qu’en Pot Still pour ensuite être vieilli pendant 8 ans en fûts de chêne américain ayant contenu du Bourbon. L’assemblage de ces 2 rhums ne contient pas d’ajouts, de sucre ou autre. Il est embouteillé à 43% d’alcool par volume dans une belle bouteille complètement transparente. Les étapes d’embouteillages sont effectuées à la distillerie Foursquare, fait particulier, car il aurait été moins coûteux d’effectuer le tout en Europe comme un bon nombre d’embouteilleurs. Passons à la dégustation !

Il est de couleur ambré légèrement foncé.

Au nez, il est sur les fruits secs, les noisettes grillées et le bois parfois grillé parfois plus fin. Assez bien jusque-là quoi qu’il me fait penser beaucoup à un Foursquare mais bon c’est vrai qu’il y a une partie de ce rhum qui est directement de là-bas, attendons de voir plus loin ce qu’il donne vraiment.

En bouche, il est très doux, frais et élégant wow! La première gorgée est surprenante, tout à fait délicieuse avec une texture lisse et facile (pas vraiment d’attaque) plutôt intéressant au premier  »baiser ». J’ai des saveurs de beurre au caramel un peu grillé, des noisettes et de la vanille. Il possède un bel équilibre avec du gingembre, de la noix de coco et de la cannelle. Les fruits apparaissent ensuite sur un fond de bois toujours grillé parfois un peu fumé. Je l’aime bien jusqu’à présent.

La finale est longue et savoureuse malgré qu’il soit un peu sec. Un très bon rhum rien à redire, il se boit bien et possède de belles saveurs. Je le préfère à certains Foursquare pour ma part pour sa palette aromatique plus variée justement c’est tout l’atout que le rhum de l’Île Maurice apporte à l’assemblage final. Le vieillissement en fûts neufs de Limousin apporte l’équilibre a ce rhum qui me semble en majorité issus de la Barbade mais je peux me tromper ce n’est qu’une impression, je serai bien curieux justement de connaître les proportions. Il se vend à 87$ canadien dans l’ouest du Pays, c’est pas du tout cher pour un rhum de cette qualité, il est abordable.

Une belle découverte pour moi, cheeers !!

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.