Accueil Évaluations Évaluation – Distillerie 3 Lacs – Rhum Épicé

Évaluation – Distillerie 3 Lacs – Rhum Épicé

par Maxime Fortier

La distillerie 3 Lacs de Salaberry-de-Valleyfield a été fondée en 2016 par trois amis d’enfance ; Nicolas Bériault, Mathieu Caron et Dominic Proulx, qui est le distillateur. L’idée de faire leur propre alcool à été lancée lors d’une soirée entres amis à déguster des whiskys et des gins. Le projet a pris environ 3 ans à se concrétiser par la suite. Ils possèdent maintenant une gamme élargie avec 3 gins ; le citron tournesol, le pamplemousse romarin et le lime basilic. Ils ont aussi un limoncello, une liqueur d’orange triple sec et évidemment je ne vous en parlerais pas aujourd’hui si ce n’était pas d’un nouveau rhum épicé que leur agence en communication m’a fait parvenir tout juste avant les fêtes afin que je le goûte et que je m’en fasse ma propre idée. J’avais entendu parler de la distillerie 3 Lacs par ma copine l’été dernier puisqu’elle adorait leurs prêt-à-boire.  (Source; entrevue de baronmag.com)

Leur rhum épicé est créé à base d’un rhum vieilli importé des Caraïbes m’informait Nicolas, l’un des 3 fondateurs. Je n’ai pas plus d’informations (pays, distillerie, fermentation, distillation, vieillissement). Je comprends que le tout soit gardé secret. Après tout, est-ce que nous savons d’où provient le rhum utilisé pour le Chic Choc et tout les autres rhums épicés au Québec maintenant (Acolytes, Archipel, Black Parrot, Bold, Cherry River, Artist-In-Résidence, Sainte-Marie, Mana et Morbleu) Non?! N’empêche, ma curiosité n’est pas pleinement satisfaite, ce n’est pas une critique mais davantage un constat général. Je souhaiterait évidemment une plus grande transparence. Cependant, il y a sans doutes des ententes de non-divulgation des marques / pays producteurs lors de l’achat du rhum en vrac ! Pour moi, la 1ere information importante quand on parle de rhum épicé est de dire à partir de quelle étape on le fabrique. Ici, je n’ai pas été berné du tout, on m’a rapidement expliqué que la base de rhum était achetée et ensuite aromatisée à la distillerie avec de la vanille, du zeste d’orange, de la muscade et du poivre de la Jamaïque. Ils ajoutent aussi du sucre de canne. Il est embouteillé à 35% d’alcool par volume dans une bouteille ronde et trapue semblable à leurs bouteilles de gins. (Pardonnez ma réflexion sur les rhums épicés)

Il est de couleur ambré,

Au nez, il est léger et floral même étonnamment beaucoup de présence de fleurs je dois dire. J’ai des arômes d’agrumes, de vanille, de cardamone et de muscade très clairement. Les odeurs sont bien définies. J’ai bien aimé le nez, il est très différent des rhums épicés sur le marché actuellement.

En bouche, il est doux, plutôt gras sur la texture mais pas liquoreux non plus. Je le trouve sucré sur la cassonade douce, le sucre de canne, le sirop ainsi que la vanille et les agrumes. Ce n’est pas un rhum proprement destiné à la dégustation mais il se boit bien même si je le trouve trop sucré, le verre reste collant suite à la dégustation!

La finale est courte, épicée, douce et gourmande sur le sucre de canne. On le présente comme un rhum pour les cocktails. Il se vend 39$ en SAQ et il semble être largement disponible. Pour l’aspect cocktail, j’ai consulté quelques recettes présentées par la distillerie et d’autres par l’ami Patrice Plante lors d’une chronique télé et je dois dire que certaines semblent excellentes comme le Los Tres Amigos et le Punch de Salaberry-de-Valleyfield. Bien hâte de m’y mettre 🙂

Sur ce, bonne découverte et bonnes festivités 2022 les amis, joyeux Noël en retard !!

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.