Évaluation – Chairman’s Reserve Forgotten Cask

par Pierre-Olivier Coté

CHAIRMAN’S RESERVE THE FORGOTTEN CASKS

Le Chairman’s Reserve The Forgotten Casks est un rhum qui nous provient de l’île de Saint-Lucie. Il est fabriqué par la seule distillerie de l’île, la St. Lucia Distillery. Cette distillerie a comme particularité de posséder 4 alambics différents pour fabriquer ses rhums. Elle a une double colonne en acier et en cuivre, 2 alambics charentais (Pot Still) John Dore en cuivre et un alambic charentais Vendôme. Aussi, la production de canne à sucre a cessé en 1963 suite à la chute de l’industrie sucrière ce qui força donc la distillerie à importer de la mélasse pour la fabrication de ses rhums. Encore de nos jours, St. Lucia Distillers Ltd importe de la mélasse du Guyana mais depuis 2003, elle a planté plus de 2 hectares de canne à sucre autour de la distillerie qu’elle utilise depuis peu pour faire un rhum agricole que l’on retrouve dans certains assemblages de la maison.

Pour en revenir au ’’Forgotten casks’’, c’est un peu par mégarde que ce rhum a été créé. En 2007, St. Lucia Distillers fut frappé par un incendie. Malgré le fait que la distillerie et que les chais furent épargnés, un problème d’espace de stockage des fûts se présenta. C’est donc dans le feu de l’action (c’est le cas de le dire) que le maître-assembleur dû trouver de la place dans divers recoins pour entreposer entre autre, des fûts destinés à devenir le ’’Chairman’s Reserve’’ régulier. Ce n’est que quelques années plus tard que ces fûts furent redécouverts et que le maître-assembleur découvrît que le rhum qu’ils contenaient avait gagné en complexité. Bref, pour faire une histoire courte, c’est le même mélange que le Chairman’s Reserve mais vieillit environ 5 ans de plus! Au départ, ce rhum devait être une édition limitée mais il faut croire que depuis, la distillerie semble avoir répété l’expérience pour en faire un produit régulier de sa gamme.

Donc, de quoi est fait ce rhum?  Et bien nous avons ici un rhum fait à partir de mélasse du Guyana, qui a été fermenté pour une période d’environ 24 heures. Les rhums qui le constituent proviennent de distillations en colonne et alambic charentais (Pot Still). Chacun de ces rhums sont premièrement vieillis séparément en fût de chêne blanc américain ayant déjà contenu du Jack Daniels, du Jim Beam ainsi que du Buffalo Trace. Par la suite, ils sont mélangés et remis en fût pour une période de 5 ans. C’est ici la différence avec le Chairman’s Reserve régulier car ce dernier n’est vieilli que 6 mois suite à l’assemblage. Nous avons donc au final un assemblage de rhums de 5 à 11 ans et il titre à 40%alc./vol. Ce rhum n’est normalement pas filtré à froid lors de sa sortie de fût mais il semblerait qu’il a dû subir une filtration pour notre marché. La présentation est très soignée avec toute la petite histoire inscrite sur la boîte et l’étiquette, mais je dois avouer que je suis déçu de voir qu’il ne vient pas avec un bouchon de liège (ou synthétique) mais bien un bouchon métallique dévissable. Bon maintenant assez parlé (ou lu) et goûtons!

Au nez : On débute avec des notes de caramel et de cassonade pour se diriger vers des arômes un peu plus fruités avec une touche d’ananas et de raisin. La vanille se fait plus présente avec en arrière-plan le chêne brûlé. Un nez quand même assez doux mais tout de même assez intéressant pour si replonger régulièrement.

En Bouche : L’arrivée en bouche est relativement assez douce pour ensuite laisser place aux épices qui viennent nous assécher rapidement la langue et le palais. On y retrouve encore des notes de vanille avec un peu de chocolat et de café. Pour finir, j’y découvre un peu de caramel avec des notes assez boisées. La finale est longue mais malheureusement très peu intéressante.

Opinion finale : Le Chairman’s Reserve The Forgotten Casks est un bon rhum très honnête. Les rhums issus du(ou des) Pot Still sont très présents dans cet assemblage, ce que j’apprécie beaucoup. Il est vraiment très intéressant au nez mais il perd par contre quelques plumes en bouche, surtout avec la finale qui est très ordinaire voir même décevante. Je dois dire que la première fois que j’y ai goûté, j’étais très enthousiaste après l’avoir senti, mais cela a créé des attentes qui n’ont pas été atteintes en bouche, ce que je trouve très dommage. Même s’il est bien dans son ensemble, le fait qu’il soit vendu près du double du prix du Chairman’s Reserve régulier n’aide en rien. Le régulier est très bien pour son prix et le Forgotten Casks n’atteint malheureusement pas le même rapport qualité/prix. Mais bon, si le prix n’est pas un problème pour vous, je vous suggère quand même d’y jeter un coup d’œil (ou de langue!). Bien qu’il n’ait pas atteint mes attentes, il reste quand même un bon rhum. Sinon, vous pouvez essayer le régulier pour moins cher ou mieux encore, ajouter une vingtaine de dollars et essayer le très bon Admiral Rodney de la même distillerie. Sur ce, bonne dégustation!

Cheers!!!

Par Pierre-Olivier, Québec Rhum

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.