Évaluation – Aldea Envejecido

par Maxime Fortier

Né aux îles Canaries, Don Manuel Quevedo Alemán, a vécu à Cuba durant son enfance, puis à Santo Domingo. Ayant travaillé dans l’industrie de la canne à sucre aux deux endroits, il continue de parfaire ses connaissances sur les traditions familiales de ce domaine auprès de son père et de son oncle au début du 20e siècle. Après plusieurs expériences dans le milieu, il fonde Ron Aldea en 1936 dans les Îles Canaries, en Espagne. Quatre générations plus tard, la distillerie est installée sur l’île de La Palma et elle est tenue par José Manuel Quevedo et son fils. Ron Aldea maintient en vie l’esprit de la tradition, de la famille et de l’artisanat des premiers maîtres du rhum.

Santiago Bronchales s’est joint à la distillerie en 2014 à titre de Master Blender. Ce dernier, œnologue de formation, travaillait dans l’industrie du vin jusqu’en 2005. Il travailla par la suite, auprès de Pedro Ramon Lopez Olivier au démarrage de la gamme Opthimus en République Dominicaine, jusqu’en 2011. En 2012, il a crée sa propre gamme de rhum appelé Ocean’s Rum. Il pouvait alors y mettre d’avantage de sa créativité. C’est pendant cette période qu’il fit la rencontre de Manuel Quevedo, propriétaire des Ron Aldea. Santiago décida finalement suite à des discussions avec celui-ci, de vendre son entreprise pour ainsi se consacrer au succès grandissant d’Aldea. 

Il est dans la tradition des rhums de style espagnol. Nous avons affaire à un rhum assez unique puisqu’il est un assemblage de rhums de mélasse et de rhum pur jus de canne (minimum de 10% dans tous les rhums selon ce que j’ai pu lire). Les variétés de canne sont diverses; Blanca, Blanca Cristalina, Listada, Motril et Blue Cane. Son vieillissement en particulier aussi puisqu’il est vieilli en fût français pendant 8 ans sur place. Un travail remarquable et un soucis du détail important est apporté tout au long du processus de fabrication des Ron Aldea. Nous avons eu la chance de recevoir et de faire la connaissance de Santi Bronchales en avril 2016 lors de son passage au Québec (Montréal, Québec) et nous avons pu constater ce fait lors de ses interventions aux membres.

13048187_535348366653139_3104924956583707115_o.jpg

Voici mes notes de dégustation bien personnelles:

Il est de couleur ambré foncée! Son nez sur le caramel toasté sur la cassonade, le chocolat, la vanille et les fruits secs.

En bouche, c’est rond, doux et généreux légèrement sucré mais bien équilibré en somme. Vraiment un profil intéressant qui me plaît pour un rhum de ce prix!

La finale est longue, assez léger mais pas trop et très pâtissier. J’ai trouvé qu’il se rapprochait un peu des rhums du Vénézuela en terme de profil aromatique mais avec plus de pertinence et une belle complexité tout au long de la dégustation. Il est bon en dégustation mais peut aussi bien servir dans les cocktails un bon passe-partout.

Il est disponible en SAQ avec d’autres produits de la gamme Aldea actuellement;
-Aldea Blanco Agricola – 43% (60,00$)
-Aldea Envejecido – 40% (44,25$)
-Aldea Maestro – 40% (62,00$)
-Aldea Tradicion – 43% (135,75$)
-Aldea Ron Miel – 20% (25,00$)

Par Maxime Fortier, Québec Rhum

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.