Évaluations – Bambarra Gold et Reserve

par Maxime Fortier

Bambarra Rum signifie « L’esprit des Îles Turquoises » en anglais « The Spirit of the Turks & Caicos » et il doit son nom aux esclaves africains qui ont été libérés après l’asservissement du navire, le Trouvadore accosté sur l’Ile en 1841. Ces esclaves ont été relâchés dans les Îles Turquoises, l’esclavage ayant été aboli par l’Empire Britannique. Une fois aux Îles Turquoises, les esclaves libérés ont commencés une nouvelle vie, beaucoup travaillant dans le commerce du sel. Plusieurs de ces anciens esclaves se sont installés à Bambarra, dans l’Île appelé « Middle Caicos », qui reste aujourd’hui la seule Île des Îles Turquoises à porter un nom africain.

Les rhums Bambarra sont les premiers rhums à être assemblés et mis en bouteille à la main dans les Îles Turquoises. Les rhums Bambarra ont été lancés en novembre 2008 et sont depuis devenus très populaires auprès des habitants et des touristes en partie parce qu’ils sont vendus uniquement sur l’Île. Ils sont produits dans les Caraïbes par contre.

Ce rhum a une histoire bien spéciale pour moi puisque c’est ma belle-soeur Isabelle qui m’avait fait découvrir celui-ci suite à ces voyages aux Îles Turquoises dans les dernières années ! Elle m’avait rapportée le Gold et le Reserve. Donc, je vais vous faire part de mes notes de dégustations de ces rhums que j’ai dégustés à nouveau en sa mémoire hier après-midi, tout en faisant mes recherches.

Bambarra+Gold+bottle.png
Bambarra Gold (2 ans) – 40%

Il est de couleur doré. Son nez est légèrement sur les noix de coco, les petits cubes de caramel mou (vous savez de quoi je parle?) et la vanille. En bouche, ça reste semblable mais principalement sur la vanille et le caramel plutôt pâtissier ainsi que le chêne (Les Rhums Bambarra sont vieillis en fûts ayant contenu du Bourbon Américain). La finale est plutôt courte et sèche en bouche. Une belle puissance mais un peu « ruff » un peu dommage car la dégustation était très intéressante jusque là! C’est davantage un rhum pour les cocktails mais bien dosé j’aime bien sa personnalité.

Bambarra+Reserve+bottle.png
Bambarra Reserve (8 ans) – 37,5%

Il est de couleur ambré. Son nez est légèrement sur la vanille, les noix de coco, la cassonade et le bois. En bouche, c’est intéressant, il est un peu plus plaisant que son jeune frère avec des notes de bois plus présentes. Encore là, je le trouve un peu discret. Il a tout de même de belles notes de vanille, de cassonade et de bois. La finale est longue sur la vanille et le bois encore ici et un peu de noix de coco à la toute fin. On commence à avoir un rhum drôlement intéressant en dégustation ici.

Je n’ai jamais eu la chance de goûté le Trouvadore qui a subit un vieillissement de 15 ans minimum en fûts de chêne. Il est très rare ou très cher à se procurer sait-on mais on dit que du bien de lui en dégustation. Je n’en doute pas avec ces 15 années de vieillissement Tropical, ça doit être assez intéressant.

guanahani-restaurant.jpg


La gamme Bambarra propose 6 rhums (en ordre d’apparition).
-Bambarra Silver (c’est un rhum blanc, vieilli 2 ans minimum)
-Bambarra Noix de coco
-Bambarra Black (vieilli 4 ans minimum)
-Bambarra Gold (vieilli 2 ans minimum)
-Bambarra Reserve (vieilli 8 ans minimum)
-Bambarra Trouvadore (vieilli 15 ans minimum / limité à 2 000 bouteilles)

Sur ce, bonne dégustation et de joyeuses fêtes à tous!

Par Maxime Fortier, Québec Rhum

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.