Évaluation – Ron Cristobal Pinta

par Maxime Fortier

Le Cristobal Pinta est un mélange de rhum entre 6 et 8 ans d’âges de la République Dominicaine. Le vieillissement en République Dominicaine – 100% tropical pas de vieillissement continental hors de son pays producteur selon mes lectures et ce, dans des fûts ayant précédemment contenu du bourbon. Pas trop d’informations disponibles au niveau du blend et des proportions mais bon cela m’aurais surpris pas mal de la part du producteur d’offrir une telle transparence. Le vieillissement n’est pas selon la méthode Solera comme le sont habituellement les rhums de ce pays. Il est embouteillé à 40% d’alcool par volume par 1423 World Class Spirits, les producteurs des rhums Rammstein, Companero, Wild Tiger également en SAQ. Cette entreprise du Danemark produit aussi le calendrier de l’avant « 24 days of rum » et des éditions « Single Cask » de plusieurs régions que l’on a pu voir ailleurs dans le monde grâce à Internet et aux médias sociaux et forums / blogs.

Pour l’histoire derrière le nom de ce rhum. Pinta fût le premier navire avec lequel Christopher Colomb à traversé l’Atlantique en 1492. C’était également le navire le plus rapide et le marin Rodrigo de Triana aurait été le premier homme de l’équipage à espionner l’Amérique le 12 octobre 1492. Il y a 2 versions du Cristobal, le Pinta et le Nina (âgé de 8 à 12 ans aussi de la République Dominicaine) malheureusement, je n’ai pas goûté à ce jour, le 2e donc je ne peux faire la comparaison.

Couleur; doré

Nez; il est séducteur et doux sur la vanille, le bois et le bourbon est très présent. Le 40% d’alcool me semble plus intense qu’à l’habitude. J’ai l’impression d’un 45%..

Bouche; encore ici, il est doux mais rustre / corsé en bouche. Il est aussi très frais mentholé même et oui, c’est spécial mais plus je le goûte plus ça se confirme et j’aime bien ces arômes, c’est intéressant.

En finale; au départ, je ne l’ai pas apprécié tout de suite, je dois être franc. Je sais pas, je l’ai trouvé spécial disons, peu commun. J’ai été étonné, c’était vraiment différent que ce que je m’attendais (d’un rhum de la République Dominicaine je veux dire). Je lui ai donné une 2e chance ce soir et je ne le regrette pas. C’est un rhum doux, rustre / corsé surtout lors de la finale mais tout de même séducteur et intéressant pour les arômes notamment de bourbon. Le bois est légèrement présent du début à la fin. En somme, j’apprécie le travail derrière le produit et j’aimerais comparer avec le second, pas un préféré mais pas mauvais non plus.

NB. Il reste une 10e de bouteilles actuellement en SAQ au prix de 63,50$ mais soyez avertis, c’est bien un rhum de mélasse et non un agricole comme l’indique sur le site web la SAQ (j’ai posé la question à Manfred de l’agence pour être certain.. mais bon je me doutais de la réponse hihi), probablement une erreur d’inscription. J’ai été agréablement étonné d’avoir ce produit disponible au Québec, c’est le fun d’avoir de nouveaux rhums car l’été n’a pas apporté tant de nouveautés en tablettes, je trouve ! On en profite 🙂

Cheers, et bonne découverte !

Par Maxime Fortier, Québec Rhum

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.