Évaluation – Trois-Rivières VSOP

par Maxime Fortier

La Plantation Trois-Rivières est l’une des plus anciennes de la Martinique. Son nom emblématique provient des trois rivières bordant ses hectares de champs de cannes : Oman, Bois d’Inde et Saint Pierre. Elle aurait été créée par Nicolas Fouquet, surintendant de Louis XIV juste avant sa disgrâce en 1661. Le domaine change de propriétaires à quelques reprises entre 1785 et 1994. Notez qu’entre 1952 et 1972, les rhums Trois-Rivières sont commercialisées sous la marque Duquesne. Plus récemment, elle a été acquise (avec Duquesne) en 1994 par le groupe Français Bellonie, Bourdillon et Successeurs (communément appelé BBS) déjà propriétaires de La Mauny à Rivière-Pilote. Depuis septembre dernier, le groupe propriétaire des 3 marques a été racheté par Campari. Les colonnes de distillation de Trois-Rivières et Duquesne ont été déménagées vers le site actuel de La Mauny en 2004 juste après la fermeture de l’ancienne distillerie Trois-Rivières située à Ste-Luce. Le site est aujourd’hui destiné aux visiteurs et vous promet de vous informer sur l’histoire et la culture du rhum.

Le VSOP est vieilli pendant plus de 5 ans (tout près de 6 ans donc nous sommes quasiment sur un XO) en fûts de chêne français par le travail attentionné du Maître de Chaï des Rhums La Mauny, Trois-Rivières et Duquesne, M. Daniel Baudin. Il est embouteillé à 40% d’alcool par volume en total respect des normes strictes de l’AOC Martinique.

Sa couleur est parfaitement doré.

Au nez, il est très très frais, subtil et assez unique je trouve ! J’ai des notes séduisantes d’épices, de sucre à canne et d’amandes/noisettes plutôt intéressantes. Assez sympa 🙂

En bouche, il est tout en finesse avec un petit côté mielleux très smooth. Très doux sur la canne fraîche et de légères notes de bois, de vanille et de noisettes. Il me plaît mais j’aurais pris plus de watts peut-être.. !

La finale est moyennement longue. Toute en douceur encore ici et on sens bien le vieillissement en ex-fûts de chêne français, ce n’est clairement pas l’expression d’un vieillissement en ex-fût de Bourbon Américain. C’est le genre de rhum qui va plaire assurément à des amateurs de whisky par son absence de sucre tout en n’étant pas trop sec mais avec les arômes d’un pur jus! Je vais devoir le comparer au finish whisky de la même marque, je suis assez curieux. N’empêche, il est plutôt bien mais j’ai hâte de re-goûter le reste de la gamme, je vais re-goûter sous peu le 12 ans et le Triple Millésime, je vous en donnerai des nouvelles.

J’ai pu lire qu’il se déguste autant pur qu’en Old Fashioned. Il est disponible uniquement avec les importations privées ici au Québec, ce qui en fait une perle rare tout de même pour nous ici mais en Martinique ou en Europe c’est un produit courant, espérons que ce sera davantage disponible au Québec éventuellement. Il est disponible aux États-Unis et est commercialisé sous le nom de Trois-Rivières Special Reserve (TRSR).

Cheeers !!

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.