Évaluation du rhum: Bacardi Oakheart Smooth Spiced Rum

par Rédaction

Pour débuter, voici une petite partie de l’histoire de la famille Bacardi.

En 1862, Facundo Bacardi et son frère José font l’acquisition de la distillerie Santiago de Cuba et commencent à distiller ce qui deviendra le rhum commercial le plus populaire au monde. En utilisant une méthode de filtrage au charbon de bois, et le vieillissement en fût de chêne avec un reste de cuivre et de fonte, Facundo Bacardi a créé une version plus douce et raffinée du rhum fabriqué localement. Sa version plus douce du produit est devenue le rhum préféré du peuple cubain, et au fil du temps, une sensation internationale. Bien sûr, le rhum Bacardi n’est plus fabriqué à Cuba, la compagnie Ron Bacardi a quitté Cuba à la suite des plans de Fidel Castro visant à nationaliser tous les comptes privés et les comptes bancaires privés de l’île. La famille Bacardi a transféré des marques importantes de Cuba et, en utilisant une usine qu’elle possédait à Porto Rico, a pu continuer à développer la compagnie. Bacardi est maintenant la plus grande entreprise familiale et commerciale d’alcool au monde.

Le 1er septembre 2011, Bacardi a lancé son nouveau Oakheart Smooth Spiced Rum aux États-Unis. Il est arrivé en 15134435_1228569043895928_664241928_nsuccursale des SAQ en 2014 environ et est vendu au prix de 26,20$ la bouteille de 750ml et de 38,75$ pour celle de 1,14l. Aux États-Unis, il se vend environ 9,99$USD pour 750ml.

Le Oakheart Smooth Spiced Rum est fabriqué dans l’esprit historique de Barcardi qui montre des signes fermes de son âge dans le verre. Il est produit à partir d’un mélange de rhums distillés qui ont été fermentés dans des fûts de chêne carbonisés. Ce rhum âgé est ensuite épicé pour atteindre un profil de saveur de vanille accentuée par des épices parfumés carbonisés.

Dans le verre : J’ai commencé ma dégustation du rhum Oakheart avec un regard sur sa couleur et son attrait visuel. Le rhum a une couleur ambrée dorée.

Au nez : il y a des notes d’épices, de caramel, et une indication ferme de la vanille se levant dans les brises. Je sens quelques épices légères de cuisson ainsi qu’une indication très légère de fruits secs (raisins secs et dattes). Quand j’ai laissé respirer le verre, les notes de vanille se sont approfondies. J’ai commencé aussi à sentir un peu de notes d’érable, de muscade et de cannelle.

En bouche : Le rhum est étonnamment crémeux, le palais est enrobé permettant aux saveurs de bien se distinguer. Je goûte beaucoup de vanille, de caramel et une petite dose de sirop d’érable. Le rhum a un peu de chaleur épicée ainsi que de l’orange, de la cannelle et du clou de girofle pour chauffer le palais. Le chêne semble un peu perdu dans l’épice lorsque vous sirotez le rhum propre.

En finale : Le Bacardi Oakheart finit avec une explosion d’épice de cannelle et ma gorge est chauffée par ces épices et mon palais est laissé avec l’arrière-goût persistant de la vanille et la cannelle.

Après ma dégustation nature j’ai voulu expérimenté avec du cola, je dois admettre que ce cocktail relativement simple m’a vraiment surpris. L’épice s’est vraiment « éclaté » sur mon palais avec des saveurs de cannelle, et la cuisson des épices donnait une impression très agréable en rhum & cola.15151545_1228569047229261_944741829_n

Bonne bouteille à avoir dans son bar pour toute occasion.

En 2016 aux États-Unis le label de la bouteille a été changé pour ce modèle.

Cheers les pirates !!

Par Stéphane Beaudoin,

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.