Évaluation Plantation O.F.T.D.

par Pierre-Olivier Coté

Aujourd’hui j’ai décidé d’écrire sur le tout nouveau rhum de la marque Plantation, le O.F.T.D. (ou Old Fashion Traditional Dark, et/ou une autre définition que nous verrons plus bas!) Donc ce rhum est le nouveau ‘’Overproof’’ de la marque qui vient remplacer le Traditional Dark Overproof. Ce dernier était élaboré à partir de rhum de la défunte distillerie Caroni (Trinité et Tobago) qui a fermé ses portes en 2002. Depuis, les stocks restant sont vendus à différents embouteilleurs. Donc, les stocks devenant de plus en plus rare et plus couteux, la Maison Ferrand a dû changer la ‘’recette’’ de son overproof. Pour ce faire, Alexandre Gabriel (président/propriétaire/maître de Chai de la Maison Ferrand) a choisi d’en faire une collaboration comme il l’a fait pour le Plantation Pineapple Stiggings’ Fancy. Il a réuni différentes personnalités de l’univers du cocktail soit : Jeff Berry, Matin Cate, Paul McFayden, Paul McGee, Scotty Schuder ainsi que l’historien en cocktail et spiritueux David Wondrich. Ces 7 comparses se sont rencontrés à plusieurs reprises au courant de la dernière année pour choisir l’assemblage final de ce fameux O.F.T.D. C’est d’ailleurs lors de la dégustation finale que l’un d’eux aurait dit : Oh F*ck, That’s Delicious d’où l’acronyme OFTD!!!

C’est bien beau toute cette petite histoire, mais qu’en est-il de ce liquide que nous retrouvons dans cette bouteille? Je dois vous dire que ce n’est pas simple! Quand Alexandre Gabriel a une idée de ce qu’il veut créer, la façon d’y arriver ne semble pas un obstacle. Pour lui, l’important c’est le produit final, peu importe si la façon d’y arriver est simple ou pas!!!! (voir aussi la fabrication/conception du Pineapple Stiggins’ Fancy) 

Donc, nous avons ici un rhum multi-îles qui titre à 69% alc/vol. Ce mélange est fait de rhums provenant de la Barbade, la Jamaïque et du Guyana. Les informations que je vous donne ici peuvent être variables selon les éditions car l’assemblage ne fonctionne pas comme une recette fixe, il varie selon les choix du maître de chai/assembleur pour en venir à un résultat consistent. Mais voici quand même en gros ce que nous retrouvons dans cette bouteille.

* Les rhums de la Barbade sont un assemblage de rhums distillés en colonne et pot still (alambique charentais) vieilli de 2 à 5 ans.

* Ceux du Guyana sont distillés en pot still en bois et vieilli entre 1 et 2 ans en fût de chêne français neuf et vieux.

* Pour ceux de la Jamaïque, nous avons un assemblage de rhums ‘’High Esthers’’ vieilli 1 à 2 ans ainsi qu’un rhum ‘’High Esthers’’ vieilli un minimum de 14 ans.

Le tout est ensuite assemblé en France au Château Bonbonnet en foudre de Cognac de 120 hectolitres. Simple non?

Au nez : Allez-y doucement pour commencer, on parle quand même ici d’un rhum à 69% Donc, après l’avoir laissé aérer quelques instants, on y retrouve des notes fruitées pour débuter avec l’orange et les bananes mûres suivi par le cacao. Il me rappelle beaucoup le chocolat noir à l’orange! Par la suite il y a une touche légèrement fumée qui nous amène vers une présence plus forte des rhums du Demerara avec la mélasse, les raisins et les prunes. Décidément, le nez se partage beaucoup entre les rhums Jamaïcain et Guyanais.

En Bouche : Comme il fallait s’en douter, l’attaque est très vive pour commencer. Les épices telles le clou de girofle, la cannelle et la menthe poivrée se bousculent pour créer une intense chaleur qui cède tranquillement sa place au caramel ainsi qu’aux raisins. Par la suite c’est plus boisé et chocolaté, la mélasse se fait présente à son tour. La finale est longue et vraiment intéressante, elle se promène entre le côté fruité/sucré et le côté plus épicé. On y retrouve une bonne présence de chêne légèrement fumé ainsi que des notes poivrées. Encore une fois, les rhums du Demerara et ceux de la Jamaïque se font très présents et ce à mon grand plaisir.

Opinion finale : Alors, nous avons ici un excellent rhum ‘’Overproof’’ qui risque de connaître un fort succès auprès des amateurs du genre. Oui ce rhum est destiné en premier lieu au monde des cocktails mais c’est aussi un rhum qui, à mon avis, peut très bien être bu seul. Pour ma part, je dois avouer que je suis totalement nul en cocktail, mes talents s’arrêtent au TiPunch et l’Old Fashion, donc je ne l’ai pas testé/goûté de cette façon. Mais je suis absolument certain qu’il doit être excellent en cocktail. Au niveau de le déguster seul, j’ai été agréablement surpris, oui bien sûr, à 69% ce n’est pas un doux mais je trouve qu’une fois bien aéré et la première gorgé passée, il est assez bien balancé et la finale est vraiment plaisante. Bien que le rhum Bajan de la Barbade se fasse quelque peu timide, je ne peux qu’être plus heureux de voir 2 de mes styles préférés de rhum de mélasse être si présents. De plus, au niveau du rapport

qualité/prix, pour un litre à 69% c’est tout à fait gagnant. Alors au final, je trouve que le OFTD est vraiment une belle réussite! Cheers!!!!

Par P-O Côté, collaborateur Québec Rhum. Saguenay, QC.

 

You may also like

1 commentaire

jean-louis roy 7 avril 2017 - 20 h 22 min

Oh f*CK! That delicious!!! tout à fait d’accord…
Très doux pour un rhum à 69%!!!

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.