Accueil Évaluations Évaluation – Botran Reserva 15

Évaluation – Botran Reserva 15

par Maxime Fortier

Le Guatemala est un pays d’Amérique centrale situé au sud du Mexique, il possède des volcans à profusion, des forêts tropicales et des anciens sites mayas. Quand on entend parler des rhums de ce pays, on nous parle souvent de vieillissement en altitude, de la qualité de leur matière première et de leur terroir volcanique.

Les rhums Botran sont fabriqués par la société   »Industrias Licoreras de Guatemala » et la mise en marché est effectuée par le géant mondial   »Diageo » tout comme les Zacapa. Botran est la première famille de rhum guatémaltèque puisqu’elle est active depuis 1939 et c’est un peu grâce à elle que les rhums du Guatemala bénéficient maintenant d’une appellation d’origine  »DOC » depuis 2013. Ce rhum est aussi issu du miel vierge de canne (pur jus légèrement cuit) qui est ensuite fermenté pendant 5 jours. La distillation se fait en colonne sur place. Les rhums Botran sont élevés en altitude (2 400 m) dans 4 types de fûts : fût de Bourbon, fût de bourbon rebrulé, fût de Xérès et fût de Porto.

Botran 15 est vieilli pendant une durée de 5 à 15 ans en méthode  »Sistema Solera » dans les 4 types de fûts mentionnés ci-haut. Il est embouteillé à 40% d’alcool par volume dans une bouteille tout de même assez classique mais j’ai remarqué que l’étiquette à complètement changé depuis l’automne dernier et elle a plus de couleur et elle est plus stylé, vivante et moins prestige, plus conviviale à mon sens. La voici justement, le contenu ne semble pas avoir changé.

Voici le changement d’étiquette.

Il est de couleur ambré.

Au nez, j’ai des odeurs assez typiques de ce coin du monde avec de la vanille, du caramel, des épices et du bois léger. Un profil résolument léger..

En bouche, il est gras et doux sur la vanille, le caramel, le bois léger mais pas beaucoup de bois. La bouteille est vraiment sympa mais bon je suis un peu déçu de ce qu’il me donne jusqu’à présent, inscrire 15 sur la bouteille c’est un peu trompeur on devrait revoir tout ce système de Solera ou être davantage clair sur les étiquettes je trouve..

La finale est sèche sur les saveurs de la bouche. Un ron sans extravagance, assez sec et avec un profil léger mais qui ne donne pas dans le sucre à profusion. Pas un grand rhum pour ma part, je ne déteste pas mais il manque de saveurs et en comparaison avec le Botran 18, il est nettement en dessous. Il se vend au prix de 47,50$ en SAQ.

Bonne dégustation !

 

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.